Consommation : Le marché des eaux végétales


(4mn25 de lecture)

Chacun d’entre nous connaît la différence entre une eau minérale plate ou gazeuse, mais qu’en est-il des eaux végétales ? J’en vois d’ici répondre qu’elles poussent dans la nature... Ben non ! On ne les cueille pas mais nous utilisons des plantes pour en extraire la saveur. Si ça vous en bouche un coin sachez que, en plus de vous irriguer le corps de fluor, de calcium, de potassium... elles sont très goûtues.

Où peut-on les trouver ? Quelques-unes d’entre elles comme l’eau de coco sont d’usage plutôt courant, mais certaines dont celle de bouleau font tout juste leur entrée sur le marché. La plupart se trouvent dans les commerces de proximité, ou les magasins spécialisées, mais d’autres se font encore discrètes au possible. Toujours est-il que leur débit a augmenté de plus de 40% en peu d’années, c’est dire l’engouement produit par ces eaux végétales bios et détox.

Celles à prélever à même les arbres ou les fruits dans la nature

1) La boisson des arbres : L’eau d’érable nous vient du Canada, où elle est absorbée depuis des siècles, comme en atteste son emblème national ! Les habitants d’Europe de l’Est étant de grands consommateurs, l’eau de bouleau pour sa part “pousse” en Lettonie. L’une et l’autre sont extraites dès l’instant où la sève monte dans le tronc de l’arbre. On perce alors ce dernier pour prélever le liquide qui s’en écoule. C’est en observant les écureuils s’en délecter au Canada que l’homme eut idée de les copier.

eau d'érable

2) Le plaisir des fruits : L’eau de pastèque ou de coco sont les plus connues, surtout cette dernière dont il suffit de casser la noix pour puiser son breuvage. Riche en potassium la qualité première de cette eau “healthy” reste son goût et une action hydratante. Faible en sucres elle ne dépasse jamais les 20 calories aux 10 centilitres, une excellente alternative aux sodas ou jus de fruits. La pastèque produit surtout une eau coupe-faim, sans pour autant aider à brûler les graisses ou faciliter la digestion.

eau végétale

Les végétaux à portée de main sont des plus pratiques

3) Le nectar des plantes : Utilisé depuis des lustres en cosmétique, l’Aloé Vera fait ces dernières années son apparition au rayon alimentaire. Pour toute personne souhaitant faire une cure on trouve son eau en bouteille de 1 litre, pour un usage régulier et thérapeutique. Bourré d’éléments nutritifs et de principes actifs, les vitamines, minéraux, enzymes, acides aminés... en font un précieux allié. De petites briquettes se consomment avec une paille, rien que pour le plaisir de son goût acidulé

4) Le piquant du Cactus : Si son eau n’a pas fait une entrée fracassante en France, elle fait néanmoins fureur aux States. Depuis une apparition au Salon International Alimentaire de Paris d’octobre 2014, sa commercialisation est très attendue en Europe. Vous pouvez toutefois vous procurer cette eau, extraite de la figue de barbarie, durant un voyage ou par personne interposée. Boisson particulièrement suave, c’est un précieux allié pour vous booster la santé et préserver la fraîcheur de votre peau.

figuier de barbarie

Ces eaux étant naturellement contenues dans les végétaux, elles en possèdent les principes actifs et les vertus. Des qualités qui nous sont chères à Paris Pousse, car elles ont le bon goût de vous faire irradier autant que nos belles plantes... c’est dire !