Livraison gratuite tout l'été !

Fiche entretien : Clémentinier


Le Citrus Clementina est un agrume de la famille des rutacées, qui résulte d’un croisement volontaire entre le mandarinier et l’oranger. Plus petits que la mandarine, et de goût savoureusement sucré, ses fruits n’ont en principe pas de pépin.
Chez Paris Pousse vous le trouverez sous le nom très recherché de Clémentine.
Le Clémentinier est donc un hybride, né en Algérie en début du XXème siècle, qui connait un succès toujours grandissant
Mandarinier et pot horticole - Paris Pousse
 
- Fiche entretien -
☀️Exposition : Réputé pour sa résistance aux faibles températures, vous pouvez tout autant le cultiver en intérieur qu’en extérieur.
💧Arrosage : Comme tout agrume qui se respecte, le clémentinier a besoin d’un apport conséquent en eau pour croître à sa guise. Si soleil et chaleur sont garants d’une pousse homogène, un arrosage régulier et l’ajout d’engrais sont nécessaires à sa croissance. Vous pouvez envisager un système d’arrosage automatique, qui assurera son apport en eau par goutte à goutte.
Erreurs de culture : Ne laissez jamais croupir l’eau dans les coupelles, en pot des arrosages espacés de 15 jours suffisent. Si à la belle saison vous pouvez l’installer en extérieur, n’oubliez pas que le clémentinier pousse de manière générale sous des climats chauds. Dans la mesure où il se cultive en conteneur, vous pouvez le garder du froid hivernal sous serre ou en véranda.
 
🤢Maladies et ravageurs :
Ses principales maladies proviennent d’erreurs de culture et d’attaques de cochenilles et pucerons
La fumagine est une maladie de type cryptogamique, qui en soi n’est pas très grave ! Elle se distingue par un dépôt noir qui ressemble à de la suie sur les feuilles, en lien direct avec la présence de parasites qui déposent leur miellat sucré et collant.
 
Les pucerons se repèrent facilement sur son feuillage, on peut les observer sous leurs dessous à l’œil nu pour les éliminer. Les araignées rouges sont aussi leurs ennemies mais, comme elles ne supportent pas l’humidité, l’invasion peut être endiguée.
Conséquences : Le clémentinier s’affaiblit et finit par perdre ses feuilles, après qu’elles se soient enroulées sur elles-mêmes.
Solution : Évitez de les laisser proliférer, sous risque que l’arbre perde sa substance et que la fructification soit interrompue.
 
Les cochenilles sont des insectes qui se plaisent à pomper la sève des plantes. Si votre clémentinier présente sur son feuillage un feutrage blanchâtre c’est qu’il est déjà très probablement envahi, donc à traiter.
Conséquences : Votre arbuste s’affaiblit et finit par perdre ses feuilles, après qu’elles se soient enroulées sur elles-mêmes.
Solution : Evitez que ces insectes suceurs et piqueurs ne s’installent à demeure, en pulvérisant de l’eau  base de savon noir.
 
🌱Comment rempoter un Clémentinier :
Plantation en pot ou pleine terre : Pour ne pas compromettre la fructification, qui suit un processus bien à elle, le rempotage doit se pratiquer de janvier à juin. C’est avant tout une aisance que l’on apporte à la plante, pour optimiser sa fertilisation !
  • Le clémentinier doit disposer d’un côté pratique pour se voir offrir une bonne assise, ce qui n’empêche pas l’utilisation de pots à l’esthétique sympa. Chez Paris Pousse vous le trouverez habillé d’un en terre cuite du plus bel effet.
  • Quand votre arbre d’agrumes prend trop d’ampleur, tous les 3 ans vous devrez le dépoter pour en réduire la motte d’un tiers. Après avoir taillé dans les racines, déposez là dans son pot en renouvelant le terreau par du spécial rempotage. 
  • N’oubliez pas les billes d’argiles pour faciliter le drainage du clémentinier, et utilisez du compost pour agrumes. Afin de s’épanouir au mieux, cet arbre exigeant a besoin de ces étapes indispensables à conditionner son bon développement.
  • Afin de compléter le tableau sachez que le rempotage va de pair avec une bonne fertilisation, et qu’une taille plus généreuse de son contenant offre de l’espace aux racines. Auquel cas celui-ci est à effectuer en automne, avant l’hivernage.
Pour le bouturage rien de plus simple : Prélevez des extrémités de rameaux au mois d’août, d’une taille de 15 cm environ, puis trempez la bouture dans de la poudre d’hormone spécialement conçue. Placez-les individuellement dans des godets, que vous aurez pris soin de remplir à parts égales de sable et de tourbe blonde. Tassez le mélange et mouillez au vaporisateur.
👍🏼Bon à savoir
Les agrumes font rêver tout les jardiniers de la capitale, en apportant un peu de saveur du midi dans nos foyers. Porteur de fruits autant que de soleil, ces arbustes seront fort aise de se voir installés en pépinière sur votre petit balcon.