Livraison gratuite tout l'été !

Fiche entretien : Figuier de Barbarie


De prime abord apprécié pour la saveur sucrée de ses fruits, les jeunes raquettes sont consommées dans leur pays d’origine en tant que légume. Une particularité nutritionnelle qui, selon l’ONU en personne, serait l’avenir de l’homme.

Cette succulente se propose en duo chez Paris Pousse, avec la sansevieria Monica ou en compagnie de son frère Fidel le cactus.
figuier de barbarie cactus

Comme il est question de l’implanter ailleurs que sur le pourtour méditerranéen, nous la proposons en pot pour permettre une hibernation à l’abri des gelées. Ses origines mexicaines ainsi respectées, la naturalisation s’est faite dans la foulée.
- FICHE ENTRETIEN -
☀️Exposition : Dans un espace lumineux et aéré, en plein soleil mais indirect.
💧Arrosage : En période chaude et sèche procédez à un arrosage une fois par semaine, avec arrêt total dès que l’automne pointe son nez. N’oubliez jamais que, avec un membre de la famille des Cactées, mieux vaut un manque d’eau qu’un flot trop nourri. Un apport d’engrais durant la floraison c’est une bonne récolte assurée, choisisse-le riche en potasse.
Erreurs de culture: Une fois bien installé le figuier de Barbarie ne requiert aucun soin particulier. Laissez toutefois le temps aux racines de cicatriser après la plantation avant d’arroser, ça évitera que diverses maladies ne fassent leur apparition. Ne la laissez pas à la merci du frimas de l’hiver et, dès l’apparition des premiers soleils printaniers, sortez vos plantes en pot.

🤢Maladies et ravageurs :

Le figuier de Barbarie risque la pourriture par excès d’eau, et son principal ennemi est la cochenille.

Nous ne reviendrons pas sur le principe de précaution, qui est d’éviter de l’arroser en abondance, pour lui éviter le mildiou et la rouille. Par contre les cochenilles sont des insectes à prendre très au sérieux, d’autant qu’au Mexique et au Maroc elles sont à l’origine d’un véritable fléau.

Conséquences: Les cochenilles se nourrissent des raquettes, la plante se couvre de filaments cireux et duveteux et dépérit.

Solution: Brosser les parties infectées à l’aide d’un pinceau, avec un mélange d’alcool et d’eau, ou utiliser un insecticide.

Petite précision pour les figuiers dont les fruits sont destinés à la consommation : il n’existe aucune preuve à ce jour que l’infestation présente un quelconque danger pour la santé de l’homme et des animaux... Qu’on se le dise !

🌱Comment rempoter un Figuier de Barbarie :

Plantation dans un pot : Pour être en mesure de former de nouvelles raquettes, son centre de gravité doit se trouver le plus bas possible. Celles-ci risquant de tomber sous leur poids, c’est un conseil qui vaut son pesant d’or.
1- S’il y a lieu de le rempoter, c’est qu’il est impératif de proportionner la plante au pot ! Choisissez une poterie percée et bien lourde, au besoin vous pouvez lester le fond avec des galets sur un lit de substrat
2- Nous avons constaté que les figues de Barbarie se plaisent au soleil, sous condition d’être dans un sol bien filtrant. Se procurer un terreau qui possède cette propriété, spécial cactées ou universel, et y ajouter une bonne dose de sable.
3- Pour procéder au dépotage, sans risquer de se faire piquer, protéger vos mains avec un torchon ou du journal. Au pire cassez le pot ! Le principal est qu’une fois positionnée dans son nouvel abri elle tienne debout toute seule.

Bon à savoir : Les propriétés thérapeutiques du nopal, ou figuier de Barbarie, sont depuis longtemps bien connues des aztèques.
La médecine occidentale en vient à redécouvrir ses bienfaits, notamment pour ses qualités antioxydantes, ses effets sur les régimes minceur, l’artériosclérose, le diabète etc. La liste est longue, nous y reviendront ultérieurement plus en détail.

A noter : Outre ses vertus phyto-thérapeutiques, la figue de barbarie est le fruit d’un cactus comestible et succulent. Le nopal est ainsi grandement apprécié pour sa forte concentration de fibres, qui ne présente aucun caractère toxique ni contre-indication.