Livraison gratuite à partir de 150€ d'achat !

Fiche entretien : Palmier Nain


Le palmier arbustif nain est de genre Chamaerops, c’est la seule espèce qui demeure de petite taille et ne dépasse jamais les 3 mètres. Originaire de l’est du Bassin méditerranéen, c’est dans des zones rocailleuses ou sableuses qu’il a grandi.
Chez Paris Pousse Marcel l’accompli est disponible seul ou dans un des trois pots élégants mis à sa disposition.
palmier nain entretien
C’est une plante qui s’adapte au mieux, et l’une des plus favorables à la culture en intérieur, sur une terrasse ou un balcon. Ses fruits ne sont pas à consommer, malgré leur aspect d’un brun rouge des plus séduisants.

- Fiche entretien -

☀️Exposition : Le soleil lui est bénéfique et sera surtout apprécié en hiver.
💧Arrosage : Quand bien même il soit résistant à la sécheresse, un arrosage journalier à l’eau de pluie est préconisé durant les fortes chaleurs. Attendez que la terre soit bien sèche en surface avant de réitérer l’opération. La culture en pot nécessite, pour lui éviter des carences nutritionnelles, un apport d’engrais une ou deux fois l’an surtout au printemps.
Erreurs de culture: Ce palmier rustique résiste à des températures de -15°C, sous condition qu’il soit planté dans un sol bien drainé. Pour autant les courants d’air sont à proscrire, de même qu’il vaut mieux lui éviter les sols trop humides donc lourds. S’il supporte les embruns autant que la sécheresse, veillez malgré tout à le protéger, même pour une culture en pot.
🤢Maladies et ravageurs :
Par-dessus tout sont à craindre la présence de papillons ravageurs du palmier, de thrips et la maladie des taches foliaires.
Le traitement des petites pycnides noires qui recouvrent les palmes induit la destruction de celles qui se couvrent de taches brunes ou grises et jaunissent. Quant aux nuisibles, pour détecter et éliminer de tels insectes suivez ces simples conseils :
Conséquences: Les thrips décolorent les jeunes feuilles, qui se teintent d’argent quand ils sévissent. Le papillon destructeur dévore pour sa part le cœur du palmier et fait se flétrir les premières palmes.
Solution: Pulvériser 2 ou 3 fois un insecticide spécial acarien pour traiter le feuillage, toutes les deux semaines suffit. Le fléau du palmier étant la chenille du papillon ravageur, une solution respectueuse de la biodiversité existe chez Biotop.
Méfiez-vous du charançon rouge en extérieur qui, comme les cochenilles dont le palmier peut être victime, est à traiter comme nous venons de vous l’indiquer. N’oubliez pas d’insister sur le revers des palmes où ils apprécient se loger.
🌱Comment rempoter un Palmier Nain :
Plantation dans un pot : Que vous choisissiez de le placer en extérieur ou dans votre demeure, le palmier se plait aussi bien en pot qu’en bac. C’est un avantage car, si vous avez à le mettre sous abri l’hiver, le déplacer est ainsi des plus aisés.
1- Un grand bac n’est pas nécessaire, choisir un pot de taille supérieure à la motte du palmier suffit dans un premier temps.
Procéder à une taille est inutile, supprimez les feuilles séchées et les branches mortes au coup par coup.
2- Les excès d’eau sont difficilement supportés par les palmiers, aussi est-il impératif de leur assurer un bon drainage. Une couche épaisse de billes d’argiles au fond du pot, voire des graviers, suffira à lui éviter la pourriture.
3- Afin d’être en mesure de réguler l’humidité du substrat, celui-ci doit se composer d’un terreau de qualité, pas sableux ni argileux. Préférez l’automne pour favoriser la reprise, car c’est l’époque où l’enracinement se fait le mieux.
Bon à savoir : Les extraits du palmier nain possèdent des vertus thérapeutiques ! Combiné à de la racine d’orties, ils peuvent soulager l’hypertrophie bénigne de la prostate, de même que les symptômes urinaires déplaisants qui en découlent. Eviter toute automédication avant d’avoir consulté un médecin, même si des essais cliniques ont prouvé le bien-fondé du traitement.
A noter : Quant aux Séminoles ils usaient déjà de cette médication pour les troubles prostatiques. C’est aussi comme aliment qu’ils
utilisaient jadis les baies du palmier nain, un complément auquel nos palais européens ne sont jamais parvenus à s’adapter.