LIVRAISON OFFERTE pour les fêtes

Fiche Entretien : Strelitzia (Nicolaï)


Ce n’est pas pour rien que le Strelitzia est plus connu sous un nom évocateur des régions tropicales. Ainsi être un « Oiseau de Paradis » sous-entend une floraison majestueuse, à la hauteur de son feuillage dont la densité est de bonne facture. Vous le repèrerez sous l’appellation non moins impériale de Nicolaï chez Paris Pousse.

SARAH - Strelitzia & Cache-pot - Paris Pousse
- Fiche entretien -
☀️Exposition : La lumière peut l’inonder, à condition de lui ménager un espace ombragé de convenance.
💧Arrosage : L’arroser régulièrement pendant les grosses chaleurs, le soir de préférence pour limiter l’évaporation, d’autant plus s’il est cultivé en pot. Réservez lui un arrosage plus limité durant l’hiver, de préférence avec de l’eau de pluie. Si vous le repiquez en pleine terre, gardez la fraîche, humide et bien drainée quelle que soit la saison, et évitez de lui mouiller les feuilles.
Erreurs de culture : Le Strelitzia qui ne doit pas être exposée au froid ! Son minimum vital nécessite que la plante soit cultivée dans un jardin uniquement dans des régions tempérées, ou à défaut dans un pot et rentrée l’hiver. Les chocs thermiques sont par le fait à proscrire, la préserver des températures en dessous des 2° est donc impératif. Les atmosphères douillettes lui sont confortables, dans votre logis elle se plaira ainsi de rester à vos côtés.
🤢Maladies et ravageurs :
Sa plus grande crainte est la pourriture, ses prédateurs sont les pucerons et les cochenilles.
Ce sont de petits insectes faciles à détecter mais, quand apparaissent des amas blanchâtres, il est urgent de traiter votre Strelitzia. Une fois qu’ils ont pompé la sève de ses feuilles, celles-ci finissent par tomber et c’est un peu tard.
Conséquences : Le miellat collant secrété par les pucerons recouvre ses feuilles, qui perdent leur éclat et deviennent molles.
Solution : Les asphyxier avec une décoction d’ail ou avec un mélange d’eau et de savon noir (20 gr par litre d’eau). Tamponner les feuilles avec de l’alcool ménager si la plante est infestée par des cochenilles.
Quant à la pourriture vous la repérez aisément ! Les feuilles s’atrophient et forment une espèce d’accordéon. C’est signe qu’elle est trop arrosée ou baigne dans de l’eau stagnante, le remède consiste à éviter les coupelles sous un pot.
🌱Comment rempoter un Strelitzia ?
C’est le climat ambiant qui déterminera si vous devez placer votre Strelitzia Reginae dans un contenant ou en pleine terre. Vous n’aurez d’autre alternative que de cultiver l’oiseau de paradis en pot si vous habitez dans une région froide.
  1. Sachant que ses feuilles peuvent atteindre les deux mètres, le seul choix que vous ayez est de le cultiver dans une grande poterie. 40 à 50 cm de diamètre est une bonne taille, le principal étant que vous l’abritiez pour l’hiver sous une véranda ou dans une serre tempérée... lumineuse mais sans soleil direct.
  2. Pensez à lui réserver un bon drainage, à l’aide de tessons d’argile ou de petits cailloux, et préparez un mélange en conséquence : 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et pour compléter 1/3 de sable. Vous pouvez utiliser un substrat spécial plantes d’appartement et n’hésitez pas à lui ajouter un amendement organique.
  3. Pour la plantation en pleine terre, elle est à effectuer au printemps, dans un endroit lumineux. Mélanger du terreau à la terre du jardin, gardez-le tout dans une ambiance plutôt humide et bien drainée. Niveau exposition votre plante tolèrera la mi-ombre, sous condition d’avoir les pieds au frais et la tête souvent au soleil.
Bon à savoir : Cette splendide plante vivace n’a guère l’occasion de fleurir en nos contrées ! Quand elle s’y résout, c’est pour produire de longues inflorescences élancées d’un coloris bigarré insolite. Comptez quand même 6 ans pour voir votre Strelitzia en fleurs, par la suite c’est une voire deux fois l’an qu’il daignera s’ouvrir à vous.
A noter : Le bouturage se fait en début d’automne, sous condition de patienter qu’elle ait atteint un âge respectable estimé de 4 à 6 ans. Procédez avec délicatesse à la division de ses touffes, et n’hésitez pas à partager cette petite merveille de la nature. La germination pour sa part est possible, mais attendez-vous à payer ses graines à prix d’or !