Les jardins Japonais à Paris


(4mn35 de lecture)
Qu’importe la culture dans laquelle nous avons baigné, les jardins japonais ont toujours fasciné nos esprits européens par leurs aptitudes propices à la zenitude. Aussi la tendance a beau nous orienter vers le design, les parisiens aiment à se plonger dans cet Art paysager venu d’un autre monde. Le style bon chic bon genre demeure, avec une pointe de glamour hors du temps.
Au travers de jardins miniatures, ces tableaux nous parlent d’immensité, celle des éléments issus de la nature. Les arbres, les montagnes, les lacs et autres y sont aménagés de façon fort structurée, qui semble vous mettre au défi de les imaginer autrement. Une mise en scène dont nous serions bien ingrats de renier les bienfaits, tant en nos esprits que sur notre bien-être.
1) Jardin Japonais Albert-Kahn :
C’est en annexe du musée qu’est né un projet visionnaire humaniste. Le célèbre philanthrope y a consacré ses collections et mis des fonds à disposition pour valoriser la paix universelle. Son esprit nous transporte à des milliers d’années lumières de Boulogne-Billancourt, une source d’inspiration et de dépaysement au sein de la cité. C’est un véritable bijou en matière de paysagisme, qui s’étend sur 4 hectares et s’agrémente de 10 thèmes différents.
Jardin Japonais Albert-Kahn
Le jardin contemporain et le village japonais se scindent en deux espaces, que le banquier a créés fin du 19ème siècle. Ils coexistent harmonieusement avec ceux de style vosgien, anglais ou à la française, roseraie etc. Le talent des artistes japonais s’est inspiré de leurs traditions pour disposer la moindre roche et chaque végétal à sa noble place. Vous y découvrirez une rivière de pierres rondes, une mer de mousse, une cascade d’azalées... la majesté à l’état pur !
Leur beauté éphémère dérivant de la coutume du Hanami, profitez du printemps pour venir admirer la floraison des cerisiers.
Jardin Japonais Albert-Kahn
2) Jardin Zen de l'hôtel d'Heidelbach :
Plutôt méconnu du grand public, vous y trouverez un splendide jardin japonais, nommé également Panthéon Bouddhique. Vous entrez en immersion dans la culture nipponne, à deux pas de la Tour Eiffel, havre de paix en plein cœur d’un Paris en folie. Intégralement repensé par Agnès Latour Kurashige et Jean-Sébastien Cluzel, des architectes qui se sont inspirés des jardins zen, ils laissent une place très importante aux minéraux.
Musée Guimet Hôtel d’Heidelbach -
Ceux-ci étant plus secs que les traditionnels jardins japonais, les promenades s’y font en total dépaysement. Galets, rochers et graviers ratissés se montrant propices à la méditation, c’est dans la contemplation que vous verserez. Vous découvrirez néanmoins un charmant point d’eau, placé en plein centre du jardin, bordé de rochers et surplombé de pontons en bois. De hauts bambous disséminés de-ci de-là, pour apposer une touche de fraîcheur lénifiante, offrent un cadre dépaysant à souhait.
Notez que ce jardin abrite un pavillon tout mignonnet, au cœur duquel des cérémonies du thé sont fréquemment organisées.
Musée Guimet Hôtel d’Heidelbach
3) Jardin japonais de l’Unesco :
Agencée au pied même du bâtiment de l’institution, cette œuvre que l’on doit au sculpteur Isamu Noguchi est à juste titre surnommé « Jardin de la Paix ». L’artiste a mis ses talents de designer à contribution, pour agrémenter 1.700 m2 de surface zen en plein cœur de Paris. De quoi nous faire voyager au pays de l’imaginaire, bien au loin de la capitale et son esprit pragmatique.
Isamu Noguchi jardin japonais paris
Des cerisiers en fleurs au lac miniature, des arbres et arbustes aux allées sinueuses, les paysages sont tout en élégance. Ceux qui ont l’honneur de le fréquenter en retirent d’innombrables bienfaits. Une balade s’y impose quoi qu’il en soit, ne serait-ce que pour goûter à la sérénité et l’harmonie qui découlent de cette composition ordonnée. Pour parachever l’ensemble la Fontaine de la Paix, une sculpture sortie d’un bloc de granit, s’illustre d’une gravure en caractères japonais du mot “Paix”.
Isamu Noguchi jardin japonais paris unesco
Une suave osmose du végétal, de l’aquatique et du minéral, qui évoque les trois aspects de l’art du jardin au soleil levant !