Quand planter du gazon ?


Avant de rentrer dans le vif du sujet, qui consiste à suivre les différentes phases pour semer du gazon, la première chose à observer demeure la période. Les meilleures étant le printemps et l’automne, voici qui vous laisse de la marge pour bien engager vos préparatifs. Nos experts jardiniers vont vous guider dans ces étapes, notamment celle des préparatifs du terrain, de sorte qu’il soit réceptif à votre semis. Si vous êtes prêts, on attaque !

Quel gazon choisir ? Cette question étant intimement liée à la terre qui va le nourrir, il va de soi que vous l’adopterez en fonction de votre terrain. Ce sera selon l’utilisation qui sera faite de votre gazon, car chacune d’entre-elles répond à des besoins spécifiques. C’est évident que vous n’utiliserez pas les mêmes semences pour les aires de jeux que pour un jardin d’agrément, surtout si vous souhaitez obtenir un gazon de type anglais.

La terre idéale : C’est celle qui permettra que la pelouse soit bien drainée, sous-entendu que la terre ne doit en aucun cas retenir l’eau. Un sol argileux est donc à proscrire, en faveur d’une terre riche et aérée. D’où l’intérêt de préparer soigneusement le terrain avant de songer à planter son gazon. Travaillez-le avec beaucoup d’attention, en utilisant une griffe pour bien émietter les mottes de terre, de façon à obtenir le nivellement souhaité.

Semer sans contrainte : La plus grande consistant à devoir retourner la terre, si votre surface est plane vous pouvez vous contenter d’un gazon de regarnissage. Auquel cas la saison importe vraiment peu, l’hiver peut convenir s’il fait doux. Passer un balai à gazon ou ratisser suffit à préparer le terrain, en insistant sur les endroits plus clairsemés. Veillez cependant à ce que les graines s’enfouissent bien et, si possible, rajouter du terreau de surface.

Le gazon rustique : Pour le semer pas besoin d’avoir inventé la poudre ! Quand vous ne savez pas lequel choisir, c’est une bonne alternative pour éviter un mauvais choix, du tout terrain en quelque sorte. Même proposé en plusieurs qualités, il peut présenter des défauts malgré ses nombreux avantages. Ces derniers ne sont pas négligeables, ils en font un gazon passe-partout économique, résistant à la sécheresse autant qu’au piétinement, et peu difficile niveau entretien.

Rouleaux de gazon : Alors là vous ne trouverez pas plus rapide pour avoir une pelouse nickel d’un coup. Déroulez le gazon, en l’occurrence un tapis de pelouse épais à souhait, et l’effet est immédiat. Disposez les plaques et c’est une surface dense du plus beau vert que vous obtenez, utilisable dans l’instant. A une préparation de terrain près, histoire de ne pas le poser sur un terrain fait de creux et bosselé, le tour est joué. Un seul défaut, son prix !

A savoir : Ne négligez pas de passer le rouleau, après avoir procédé au semis, pour damer la terre et que les graines aient un sol bien ferme. Arrosez copieusement dès la fin de l’opération, ça permettra à votre pelouse de s’épanouir jusqu’à la levée des graines. Guettez l’apparition des toutes premières mauvaises herbes, les retirer à peine sorties vous évitera bien des déboires. Pour la première tonte, attendez que l’herbe soit suffisamment fournie et que ses brins aient atteints les 10 cm au minimum.

Et si tout cela ne vous dit trop rien, contactez-nous, nos paysagistes et jardiniers pourront sûrement vous aider ;)