Quelles sont les plantes mortelles pour les chats ?


Peu importe vers laquelle on se tourne, toutes les plantes sont potentiellement toxiques voire mortelles pour les chats. Certaines peuvent déclencher un simple trouble digestif et d’autres mener à une intoxication grave. Aussi quand bien même Mister Matou éprouve un grand plaisir à les mâchouiller, mieux vaut éviter de laisser à sa portée les plus dangereuses. Avouons qu’elles font tout pour les attirer et que votre animal est suffisamment aventureux pour se laisser prendre au piège.

Le risque des aracées :

A la moindre blessure du feuillage ou des tiges, c’est sous forme de latex toxique qu’est produite la substance qui s’en écoule. Peuvent alors apparaitre des irritations, à de divers degrés pour l’animal, voire des affections plus graves. Un simple effleurement suffit à imprégner les poils de cette sécrétion, dont bien évidemment notre gaillard tente de se débarrasser en se léchant. Des troubles digestifs, respiratoires voire nerveux sont à craindre, mais également des atteintes rénales, qui peuvent s’avérer mortelles au bout de quelques jours.

    Infections : 

    Mieux vaut ainsi éviter de mettre à sa portée un Anthurium, votre Philodendron, le Monstera ou un Sansevieria. Concernant le Ficus des gastro-entérites sévères sont à craindre, mais la gracieuse Zamioculcas est à moindres risques.

    Les Euphorbiacées :

    Pour leur part c’est une hyper salivation et des œdèmes qui peuvent survenir en cas d’ingestion. Notre Euphorbe n’a certes pas le piquant du Cactus mais se protège des intrus par son latex blanc produit en cas de meurtrissure. Ses épines n’ont pas le pouvoir de détourner nos compagnons intrépides, aussi gardez-les de se retrouver au contact de cette sève irritante. S’il se gratte les yeux ou se lèche les pattes ce sont des troubles cutanés, oculaires ou buccaux assurés

      Intoxications :

      Et si un Eucalyptus provoque des troubles digestifs, les Aloès des diarrhées hémorragiques... c’est quand votre chat en a ingurgité une forte quantité qu’il peut être gravement intoxiqué. Pour les Arums ces troubles peuvent mener au coma.

      Les primulacées :

      Ces végétaux contiennent le pire poison qui soit ! En effet le rhizome qu’ils renferment provoque au mieux des gastro entérites, au pire des convulsions et une atteinte sévère des globules rouges pouvant entrainer la mort. Concernant le Cyclamen, ce sont les bulbes qui s’avèrent toxiques, de même que l’intégralité de la plante en définitive. S’en suivent des coliques, avec diarrhées et vomissements, limite des problèmes de circulation sanguine, la jaunisse voire une paralysie respiratoire. Les Primevères en font partie.

        Quant aux Orchidées, les Fougères et le Palmier nain, ce sont des plantes prisées par les chats d’intérieur pour leur apport en acide folique. Mis à part les dégâts à déplorer, cet approvisionnement de fraîcheur leur est aussi nécessaire que l’herbe à chat.

        Action réaction :

        Précipitez-vous chez le vétérinaire, avec un spécimen de la plante, son nom ou sa photo. Ne donnez rien à manger ni à boire à votre espiègle de chat et ne tentez pas de le faire régurgiter. De même ne pratiquez aucune automédication, seul le praticien doit intervenir pour éviter toute méprise. Observez ses réactions aux repos, celles du chat pas du véto évidemment, d’autant qu’elles seront à communiquer à celui-ci. Aussi pas de panique, un diagnostic précoce vous vaudra une bonne prise en charge.

        plante mortelle chat