Quoi planter en mars ?


La majorité de nos plantes et fleurs étant particulièrement réceptive au retour de la douceur, mars demeure résolument la période idéale pour les planter. Qu’elles soient à disposer au jardin, sur le balcon ou en terrasse, l’époque la plus propice se situe entre la fin de l’hiver et le printemps. Pour les arbres et arbustes d’ornement il en va de même. Comme la liste ne saurait se montrer exhaustive, nous en avons ainsi sélectionné quelques-unes parmi les plus recherchées des jardiniers en herbe.

Plantes d’extérieur : Ce sont les plus exposées aux rigueurs de l’hiver, mars leur est ainsi le mois de la grande renaissance. Les semis sous châssis, qui sont en attente fébrile de leur première division, et les arbres fruitiers guettant la taille dans le potager seront les premiers servis. Qu’il s’agisse de bulbes comestibles ou de plantes aromatiques, c’est l’agitation et l’impatience qui les occupe en l’instant. Pour notre balconnière Lilou c’est la panacée ! La ciboulette, le basilic et le laurier, entre autres, vont pouvoir à nouveau enchanter à loisir vos papilles, en parfumant vos plats à volonté.

Taille printanière : S’en vient le temps de laisser votre Jasmin étoilé s’épanouir, en rabattant à 20 cm du sol la moindre de ses tiges. Sa vigueur revenue, il vous envoutera à nouveau de son parfum divinement entêtant. C’est aussi celui de permettre au Houblon de reprendre possession de votre balcon, après l’avoir planté dès la fin des gelées. Dégager ses pieds du compost hivernal évite que les rhizomes ne tracent et viennent envahir leurs voisines dans le jardin. Votre Olivier pourra quant à lui retrouver sa vigueur, après en avoir supprimé les branches qui l’étouffent en son cœur.

Plantes d’intérieur : Quand bien même elles n’auront pas eu à affronter les rigueurs de l’hiver, lovées bien à l’abri dans votre demeure, le printemps leur est synonyme de renouveau. La taille est à effectuer selon la variété de votre plante. Ainsi certaines espèces auront besoin d’un simple nettoyage et d’autres nécessiteront un étêtage. En se développant sur une tige unique, le Ficus lyre et le Dieffenbachia prennent rapidement de la hauteur. C’est quand elles sont jeunes qu’il faut songer à les rabattre, en taillant au sécateur à une trentaine de centimètre de la base, juste  au-dessus d’une feuille.

N’oubliez pas que pour vos végétaux le printemps signifie un besoin accru en eau et substrat, la fréquence des arrosages devra être accentuée en conséquence. Histoire de leur redonner un coup de fraîcheur, une douche peut s’avérer nécessaire aux plantes d’intérieur, ou à défaut une bonne brumisation. Concernant vos rosiers ou autres plantes fleuries, les débarrasser de toutes les fleurs mortes est primordial, autant qu’une bonne taille le moment venu. Les Cactées pour leur part ne supporteront pas la coupe de leur tige mère, contentez-vous de les débarrasser au fur et à mesure des feuilles fanées ou trop malades.