De GRANDS PALMIERS pour une soirée LOUBOUTIN... EN GRANDE POMPE


Clap de fin de la Fashion Week 2020 Part. 2... dont Paris Pousse est toujours un fidèle partenaire !! Et retour sur LE plus bel événement de cette folle semaine de la mode… (dont on est pas peu fier.e.s)

Christian Louboutin inaugurait cette dernière édition parisienne en recevant le tout à Paris au Palais de la Porte Dorée. Une soirée “en grande pompe” célébrant les 30 ans de création du talentueux chausseur qui proposait une immersion dans son univers et ses inspirations à travers l’exposition L’Exhibition(niste) qu’il inaugurait également à cette occasion.

Une soirée de folie, une exposition incroyable et une scéno complètement dingue avec de magnifiques et géantissimes palmiers mis en scène par Paris Pousse.

Et quoi de mieux pour le créateur des célèbres chaussures aux semelles rouges (dont Louis XIV et ses souliers à talonnettes rouges aurait été grand fan) que des Palmiers Royaux !! Plus précisément, une bonne quinzaine de MAXI Veitchia Adonidia de plus de 4m de haut… (150kg / 2,5m d'envergure palmes déployées... des beaux bébés - ou plutôt des sujets remarquables - comme on les appelle dans le métier ; )

Originaires du Costa Rica, rapatriés par cargo et acclimatés à nos latitudes en pépinière locale... pour votre plus grand plaisir aussi, car on a décidé de le référencer au catalogue suite aux nombreuses demandes d’adoptions reçues !! Pour en savoir plus sur celui qu’on a baptisé LOUIS (bien sûr on a hésité avec CHRISTIAN ; ) retrouvez sa fiche ici

Rare mais très facile d'entretien, ce somptueux palmier (un peu frileux - en-dessous de 18°C il aime pas ça) saura vous ravir aussi si jamais l’envie vous prend d’en mettre un dans votre salon !!

Pour en avoir un (petit) aperçu grandeur nature... direction le Palais de la Porte Dorée à qui nous avons décidé d’en faire don, dans la continuité de l’oeuvre de Mécénat de Monsieur Louboutin, très attaché à ce lieu riche en souvenirs, qui a vu naître inspirations et vocation.


Enfant du 12° ayant grandit à deux pas du Palais, le petit Christian avait pour habitude d’y flâner avec sa maman à une époque où le lieu n’était pas encore l’Aquarium Tropical et le Musée National de l’Histoire de l’Immigration mais le Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie. Et ce sont tant les collections abritées en ces lieux que la beauté architecturale et la richesse ornementale du bâtiment classé Monument Historique, qui auront été les premières sources d’inspirations du créateur. 

Véritable joyau de l’architecture Art Déco construit pour l’Exposition Coloniale de 1931, le Palais sera ainsi l’objet d’un ambitieux projet de restauration d’ici quelques mois. Avec notamment la mise en valeur des bas-reliefs de la façade du Palais, chef-d’oeuvre sculpté de la main d'Alfred-Auguste Janniot, qui faisaient grande impression au petit Christian jadis, et qui auront amplement influencé de l’univers Louboutin également.

C’est aussi ici que Christian Louboutin a vu pour la première fois un dessin représentant un escarpin. Un panneau interdisant le port de talons aiguilles (sur le sol précieux du Palais) qui a marqué le jeune visiteur assidu du musée ! Au point qu’il le dessine et le redessine dès son plus jeune âge sans savoir alors que cette image deviendra plus tard l’inspiration de son modèle Pigalle, chaussure iconique de la marque.


Loin d'être une simple rétrospective de sa carrière, l'exposition est l'occasion de découvrir le parcours d'un créateur inspiré par l'art et les cultures sous toutes leurs formes, avec une mention spéciale à la riche et surprenante scénographie. Que Paris Pousse était très heureux d’illustrer végétalement lors de la soirée d’inauguration (smiley coeur rouge)

 

Palmier Royal - LOUIS 


“Christian Louboutin L’Exhibition(niste)”, Palais de la Porte Dorée, jusqu’au 26 juillet 2020 – 293 avenue Daumesnil – 75012 Paris www.palais-portedoree.fr


En savoir plus sur les rénovations à venir du Palais de la Porte Dorée.